Ghost in the shell, un navet ?

Ghost in the Shell
Affiche Ghost in the Shell

 

Note : 3,1 / 5

Fiche technique :

Ghost in the shell est l’oeuvre de Rupert Sanders, un réalisateur britannique qui a auparavant réalisé Blanche-Neige et le Chasseur en 2012 avec Universal Pictures. Cette fois-ci, c’est avec Paramount Pictures qu’il produit Ghost in the Shell. Scarlett Johansson y tient le rôle principal du Major, accompagnée de Pilou Asbaek dans le rôle de Batou et Juliette Binoche dans le rôle du Dr Ouelet.

Le scénario est signé de Jamie Moss et William Wherler. Dans un mélange de genre de science-fiction, de policier et d’action, Ghost in the Shell, sorti en mars 2017, est une adaptation du manga du même nom. Ce dernier est de Masamune Shirow et date de 1980. C’est dans un film d’une heure et quarante-sept minutes que Scarlett Johansson incarne ce cyborg contemporain.

Viens découvrir la bande annonce sur  Allociné.fr 


Synopsis :

Dans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

A lire dans le même genre : Kong : Skull Island. Kong mérite-t-il son titre de KING ?


Critique :

Le Major a-t-il encore un ghost ? Scarlett Johansson incarne ici le Major, une cyborg crée par le Dr Ouelet. Ghost in the Shell reviens sur sa conception, et cherche son passé. Le personnage du Major est assez crédible dans cet univers futuriste, où les humains cherchent à surpasser leur capacités physiques et se robotisent peu à peu.

Ghost in the Shelld
Batou se faisant robotiser les yeux.

Les personnages cherchent à se surpasser et à se rapprocher du Major, quand celle-ci cherche à tout pris l’humanité dans sa vie. C’est cette vie justement, qui va faire basculer le Major et se rebeller face à son créateur. Elle qui ne veux pas être qu’une arme, cherche à tout prix à comprendre pourquoi elle est là. Entre amis et ennemis, elle doit à tout prix se protéger si elle veux apprendre la vérité. Malgré une histoire entrainante, et des rebondissements intéressants, Ghost in the Shell n’innove pas. C’est malheureusement le cas de beaucoup de films de Science-Fiction. Ils parlent d’un futur peu enviable parlant de déshumanisation et de corruption. Dans un esprit futuriste peu novateur, on voit évoluer une cyborg dans un monde contrôlé par un unique gouvernement. Ce scénario catastrophe est loin d’être nouveau, même s’il fait la critique de la sur-utilisation des technologies et qu’il montre les écarts entre les deux extrêmes : les riches, et les pauvres. Ce scénario ne suffit pas à nous sortir de ce que l’on connaît déjà.

Le personnage du Major laisse très peu de place au développement et à l’intrigue des personnages secondaires.

De plus, le personnage du Major laisse très peu de place au développement et à l’intrigue des personnages secondaires, contrairement aux mangas. Ces derniers sont assez effacés face à une Scarlett Johansson omniprésente dans le film.

Ghost in the Shell e
Univers futuriste du film.

Même s’il ne s’agit pas d’un navet, Ghost in the Shell n’est pas un chef d’oeuvre. Je ne vous le déconseille pas, mais ne vous attendez pas à un scénario nouveau, promettant un film vous tenant en haleine. Ghost in the Shell vous distraira, sans vous surprendre.

Laure MIGUET


Tu as apprécié cette critique ? Viens découvrir mon avis sur  Rock n’ Roll, un film tout public ? et dis moi en commentaires ce que tu en as pensé. 

Publicités